<< retour

Comment rajeunir facilement un sol

 Le 18-04-2020 , 13:50:49 par Admin

Ce mois-ci, retrouvez le témoignage de Manon, débrouillarde et bricoleuse, utilisatrice du site Pas con Léon ! depuis maintenant six mois.


***

Nouvelle locataire dans un appartement d’un autre temps, j’ai décidé de le rajeunir et d’éclaircir le sol de ce nouveau logement.

Deux contraintes ont orienté mon choix : l’aspect démontable (si le propriétaire souhaite revenir à son ancien sol) et l’épaisseur limitée du sol additionnel (pour ne pas reprendre toutes les portes).

Je me suis donc lancée dans la pose de Lames PVC à clipser intenso ARTENS achetées chez Leroy Merlin (23.90€/m²).

Ce n’est pas donné mais le rendu est top et la pose very easy !

***

Outils nécessaires

  • 1 Cutter et plusieurs lames
  • 1 Mètre
  • 1 Maillet de caoutchouc
  • Des cales d'espacement en plastique
  • 1 crayon à papier, 1 règle et 1 équerre métalliques pour les découpes

 

Matériels nécessaires

  • Lames PVC à clipser intenso ARTENS (1 boite = 1,1 m2)
  • Sous-couches acoustic vinyle ep 1,5 mm AXTON (1 boite = 10m2) + ruban adhésif
  • Nota : Calculez la surface à couvrir en majorant très légèrement (les pertes dues aux coupes sont minimes) pour obtenir la quantité à acheter.

 

Les étapes

 

Etape 1 : On nettoie

On aspire, on lave et on laisse sécher.

Le sol doit être complètement sec, lisse et le plus régulier possible pour ce type de lames (pour éviter le ré-agréage).

 

Etape 2 : On pose la sous-couche

 

On déplie la première plaque de sous-couche dans le sens de la longueur de nos futures lames de PVC puis on assemble les plaques suivantes par emboîtage et avec un ruban adhésif.

Les découpes se font au cutter.

Poser une sous-couche c’est simple et rapide !

faire défiler avec le doigt>>

 
   

 

Nota : la sous couche n’est pas obligatoire mais elle assure un confort thermique et surtout acoustique (effet recherché dans mon cas) ainsi que la bonne tenue du revêtement de sol dans le temps. La sous-couche permet également de compenser certaines petites irrégularités du support.

 

Etape 3 : On pose les lames 


On détermine d’abord le sens de pose.
Pour un meilleur effet visuel, il est recommandé de placer les lames parallèlement à la plus grande longueur de la pièce. Mais on peut aussi les poser dans le sens de la lumière projetée par les fenêtres.

On crée un espace de dilatation en périphérie de la pièce en interposant des petites cales de 5 mm max. à la verticale le long des murs.

Pour la première rangée, on découpe la grande languette à l’aide d’un cutter et on présente la lame dans l’angle contre les cales, on engage ensuite la suivante en prolongement en gardant toujours l’espace de dilatation le long du mur.
On donne quelques coups de maillet caoutchouc pour clipser les jonctions des lames entre-elles.
En bout de rang, on mesure la distance entre le bord de l’avant dernière lame et la cale contre le mur.
On découpe (Cf. les astuces) la dernière lame qui doit mesurer idéalement au minimum 25 cm.

Pour la deuxième rangée, on présente la lame découpée (pour terminer la première rangée) pour bien l’engager dans le système de rainures de la première rangée et on pousse à fond pour clipser les lames entre elles. 
On place ensuite la lame suivante en prolongement, avec les rainures de jonction bien en regard l’une de l’autre verticalement et horizontalement (attention les angles des rainures sont fragiles) et on pousse à fond pour clipser les lames entre elles. 
On poursuit ainsi rang par rang en n’hésitant pas à donner des petits coups de maillet.
Quand tout le sol est recouvert, on a fini !!

 

Etape 4 : On installe des plinthes pour la finition


Mais ça sera pour un prochain tuto !


enlightenedLes astuces


Pour les découpes :

Pour découper une lame, on mesure, reporte au crayon la ligne de coupe puis on la marque par un ou deux traits de cutter adossé à une règle métallique. Il ne reste qu’à plier pour casser net.

Pour repérer la ligne de coupe des dernières lames de chaque rangée, on présente la dernière lame contre la précédente, mais en la retournant à 180 degrés. Avec l’équerre, on repère et trace la ligne de coupe dans l’axe du bout de la lame précédente.

Pour les angles, on présente la lame contre l’angle, en tenant compte des cales de dilatation, on trace un repère pour la longueur et un autre pour la largeur. On trace ensuite les lignes de coupe au crayon. On tranche la coupe de largeur sur toute l’épaisseur de la lame. Puis on tranche la coupe en longueur par simplement deux traits de cutter. On sépare ensuite par pliage.

On fera de même pour les découpes autour tuyaux mais en coupant la lame sur toute son épaisseur.
On peut également utiliser des gabarits.

 

Pour la pose :

On peut utiliser un tire-lame
On peut ressortir ses protèges-genoux d’ado … pour le volley ou le roller, tout marche  ;-)

 

Avant / Après

faire défiler avec le doigt>>

 

 

A la fin des travaux, il me restait les 2/3 d’une boîte malgré mes calculs précis de départ. Je l’ai mise en vente sur www.pasconleon.fr et une semaine après, un bricoleur malin et économe me l’achetait pour refaire le sol de ses toilettes.


Alors on se lance ?

 


 0 commentaire(s)
Pour ajouter des commentaires, il faut se connecter ou s'inscrire